[FR] A qui le tour?

Article écrit par Marie de la communauté TravelMap. Suivez son blog: https://maxetmarieglobetrottent.travelmap.net

Rio de Janeiro, J-3 avant le retour en France, l’heure du bilan a sonné.

Partir

Cette année, certains ont acheté un appartement, d’autres ont eu des enfants. Pour ma part, j’ai quitté mon CDI, rendu ma voiture de fonction et stocké mes affaires dans un grenier. J’ai mis le strict nécessaire dans un sac à dos, pris mon mari sous le bras, sauté dans un avion et quitté ma zone de confort pour réaliser mon rêve le plus cher : faire le tour du monde. Vaste programme !

 

Vivre intensément

L’Afrique

J’ai été subjuguée par la beauté des plaines africaines en Tanzanie, effrayée par les grondements des lions la nuit autour de ma tente puis bouleversée par un léopard chassant un bébé phacochère sous les yeux impuissants de sa mère.

Tanzanie

J’ai vu le soleil se lever sur le Piton de la Fournaise encore fumant, ai mis mes genoux à rude épreuve dans le cirque de Mafate pendant 5 jours en autonomie mais la grandeur des paysages me faisait tenir.

J’ai équeuté des centaines de haricots avec des petites mamies des pays Zaf’, admiré des heures durant les cultures en terrasse de la Terre Rouge et serai marquée à jamais par le sourire des Malgaches.

L’ Asie

Après avoir fêté Noël en terrasse, c’est sous les feux d’artifices sur une plage Sri Lankaise que je passe le cap de 2016. J’ai mis mon réveil à 2h du mat’, gravi les 5000 marches de l’Adams Peak pour y observer le lever de soleil de ma vie.

J’ai été émerveillée par toutes les couleurs de l’Inde, j’ai passé une journée à New Delhi rien que pour trouver où acheter des billets de train tant c’est compliqué, puis j’ai rêvé dans les jardins du Taj Mahal et j’ai dormi sous les étoiles dans les dunes du désert du Thar.

Inde

J’ai aidé dans une école ayant souffert du tremblement de terre au Népal, puis j’ai campé au point de vue des Annapurnas et les ai observées rougissant à l’aube un thé fumant à la main.

Après avoir testé le camping sauvage et m’être faite déloger par les autorités locales, j’ai vu le soleil se lever sur les temples de Bagan, briller sur la Swegadon pagoda, et illuminer le visage des Birmans.

Birmanie

À mon arrivée en Thaïlande je me suis faite avoir par un chauffeur de tuk-tuk de Kaoh San Road puis j’ai admiré des centaines de Bouddhas assis, debouts, couchés et ai parcouru les 1664 virages de la Mae Hong Son loop.

Après avoir rejoint le Laos en naviguant sur le Mékong, j’ai découvert les vestiges d’une ancienne civilisation au rythme lancinant des balancements d’éléphants et me suis brûlée sur le pot d’échappement de mon scooter, mais heureusement pour moi, l’aloe vera fût là.

J’ai joué aux Indiana Jones dans les temples d’Angkor, tout en me liquéfiant sur mon vélo qui n’avançait pas et ai été boulversée par l’horreur des Khmers Rouge.

J’ai assisté à un baptême balinais, j’ai observé les entrailles de la Terre en grimpant les volcans indonésiens puis ai suivi à la nage pendant 1h une tortue qui semblait voler sous l’eau.

J’ai cru mourir lors de mon premier gros tremblement de terre au milieu des rizières aux Philippines, ai nagé avec des requins-baleine et vu la plus belle couleur d’eau qui soit sur l’île de Coron.

Philippines

L’Océanie

J’ai dormi dans la case d’un Kanak sacrément imbibé qui m’hébergeait grâcieusement, ai cru me faire dévorer à trois reprises en snorkeling  par un requin qui voulait juste être mon copain et ai été émerveillée par la beauté du lagon en Nouvelle-Calédonie.

Au pays des Kiwis,  j’ai parcouru 7000 km au volant de ma maison roulante, ai dégusté mon 200ème sachet de nouilles instantanées, suis restée scotchée devant mon premier iceberg vers le Mont Cook, et ai été épatée par des milliers de vers luisants dans une grotte souterraine.

Nouvelle-Zélande

L’Amérique du Sud

Je suis tombée amoureuse de Valparaiso et de sa chorillana, ai perdu mes mots en observant le soleil se coucher sur la vallée de la mort dans le désert d’Atacama au Chili et me suis sentie minuscule devant la grandeur des paysages de Torres del Paine.

Je me suis surpassée au Pérou en plantant ma tente à 4600m d’altitude avec toute la nuit en musique de fond les craquements d’un glacier, j’ai atteint le Machu Picchu à l’aide de mes petites jambes et comme si ça ne suffisait pas… j’ai gravi la Machu Picchu Mountain à côté et randonné pendant 3 jours dans le Canyon de Colca.

Pérou

J’ai senti le sel craquer sous mes pieds dans le salar d’Uyuni, ai campé au milieu des ânes et des cochons sur la plage de l’Isla del Sol et n’oublierai jamais les lagunes turquoise du Sud Lipez.

J’ai parcouru 6000 km en stop en Patagonie, j’ai tremblé devant la force du Périto Moreno, ai marché au milieu de 70 000 pingouins, failli pleurer en voyant ma première baleine et ai compris que le mot « généreux » a été inventé pour caractériser les Argentins.

J’ai vibré devant la puissance des chutes d’Iguazu, juste avant de traverser ma dernière frontière à pieds. J’ai sué une ultime fois afin d’aller admirer le mythique Christ Rédempteur de Rio et ai profité du soleil brésilien avant de retrouver mes -1° lyonnais…

Bolivie

Poursuivre

J’ai voyagé pendant 404 jours, traversé 19 pays sur 4 continents, posé mon sac dans 168 spots, le tout avec le strict minimum. C’est parfois épuisant mais je n’ai pas trouvé une fois le temps long. J’ai rencontré des personnes absolument fabuleuses.

J’ai découvert le Monde, j’ai appris à me connaître à travers le voyage et je me suis sentie libre et surtout VIVANTE.

Dans 3 jours je rentre mais l’aventure ne s’arrête pas là. Je veux continuer à me dépasser et à être bouleversée…

La meilleure manière de poursuivre ce voyage est de le faire perdurer en le partageant. Afin que d’autres aient l’opportunité de vivre la magie d’une telle expérience, qui nous change à tout jamais… Alors, et vous? Quand est-ce que vous partez?

Népal

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *